Cette année encore, Snowleader est partenaire du GR®20 experience Gore-Tex!

En effet, du 19 au 27 Juin 2018, nous vous accompagnerons aux côtés de Gore-Tex pour la préparation à la réalisation du GR®20, en vous acceuillant sur un village itinérant dans les villages clés traversés par le GR®20.

Des professionnels de la grande randonnée et du trekking seront présents sur le village pour partager avec vous leur connaissance du terrain, des nouveautés sur le matériel de randonnée, mais aussi comment éviter ou soigner les blessures.

Un article sur le programme détaillé arrive bientôt… Restez connectés!

En attendant, voici le teaser GR20 experience Gore-Tex, saison 2 ! 

 

ENTRETENIR SES PIEDS ET CHOISIR LES BONNES CHAUSSURES POUR LE GR®20 

S’il y a bien un moment dans sa vie de marcheur / randonneur / traileur où l’on a vraiment envie de se sentir bien dans ses baskets (ou ses chaussures de marche), c’est bien sur le GR®20 ! Avec plus de 180km à parcourir sur des sentiers techniques, caillouteux, avec un fort dénivelé, par forte chaleur et ce, durant de longues heures, mieux vaut arriver en Corse avec de bons souliers.

Que vous ayez l’intention de défier le record de François D’Haene en envisageant le GR® en 3 à 5 jours, ou de le réaliser en rando sportive en 8 à 10 jours, de manière plus classique et moins intense en 12 à 15 jours, nous vous recommandons de préparer tous les détails avec beaucoup de minutie. Parmi les petits points importants, le choix des chaussures et la préparation des pieds ont une place centrale. Imaginez qu’une ampoule au talon commence à vous « taquiner » lors de la première étape, ou que vous vous rendiez compte que les chaussures sont un peu instables pour vous… Cela risquerait de pénaliser grandement votre projet, voire de vous obliger à abandonner.

Pour vous éclairer sur le sujet et vous donner les conseils d’un expert, nous avons demandé à Vincent Ansel, podologue du sport, de nous lister tous les points auxquels il faut veiller lorsque vous choisissez vos chaussures, afin que votre GR®20 ne se transforme pas en un long chemin de croix, parfois illuminé d’ampoules ou d’irritations !

Découvrez toutes nos chaussures de randonnée sur snowleader.com! 

La préparation des pieds

C’est une étape bien trop souvent négligée, mais une bonne préparation de vos pieds peut vous éviter beaucoup de désagréments. En effet, même si nous portons tous (ou presque) des chaussures dans notre quotidien, il est probable que vous imposiez moins de contraintes à vos pieds au bureau, au travail, dans les transports ou même dans vos activités sportives que ce que vous allez connaître sur les sentiers corses. Imaginez passer 8 heures par jour à marcher, transpirer, monter, descendre, et ce, pendant 15 jours… Le moindre grain de sable dans cette mécanique, et c’est les « warnings » dans les chaussures !

Alors pour éviter cela, voici quelques conseils utiles :

  • Les ongles de pied. Ils doivent être coupés correctement. Coupez-les court, mais sans abuser, sinon gare aux ongles incarnés. Veillez à ce que les bords de vos ongles ne soient pas saillants, afin qu’un ongle ne vienne pas heurter un autre orteil dans la chaussure. Si vous avez un ongle abîmé avant de partir ou que vous sentez qu’il frotte sur le dessus de la chaussure, vous pouvez le solidariser de l’orteil concerné en mettant un sparadrap ou strap autour de l’orteil et de l’ongle. Cela évitera qu’il se décolle, par exemple.

  • Tannez vos pieds. La peau de vos pieds risque de chauffer un peu lors de vos journées de marche. Un trop gros échauffement crée une ampoule. Il est ainsi recommandé de préparer la peau, et notamment les zones de frottement principales (talon, voûte plantaire, malléole, orteils) avec un « tannage ». Pour cela, deux solutions : le jus de citron ou la crème anti-frottement (type Nok, d’Akiléïne). Pendant 15 jours à 3 semaines, massez vos pieds 2 fois par jour. Votre peau sera plus souple et vos pieds vous remercieront au bout de quelques jours à affronter la chaleur et la singularité des chemins du Mare e Monti.

creme anti friction

Crème anti-friction – Sidas
  • Misez sur la prévention. Si vous savez que vous êtes sujet aux ampoules, vous pouvez anticiper leur apparition en mettant un « pansement double-peau » à l’endroit en question. Celui-ci devra être parfaitement collé, au risque de se retrouver rapidement au fond de la chaussette ! Pour les cas d’ampoules chroniques les plus aigües, vous pouvez appliquer une compresse à l’endroit en question et « strapper » méticuleusement la compresse en veillant à ce que les bords du strap ne soient pas sujets au décollement. Cette technique créera une couche supplémentaire entre la peau et la chaussure, et devrait solutionner nombre de problèmes d’échauffements.

  • Appliquez de la crème anti-échauffement. C’est une technique recommandée, soit en prévention, soit dès les premiers symptômes d’échauffements dans la chaussure. À appliquer sur la peau ou sur la chaussette.
  • Les semelles orthopédiques. Si vous avez déjà connu des problèmes musculo-squelettiques (Exemple : tendinopathies, affaissement de la voûte plantaire ou d’entorses à répétition), se faire faire des semelles sur-mesure chez un podologue est peut-être à envisager. Mieux vaut éviter de réitérer l’expérience de la blessure au milieu de la montagne…
sidas
Semelles cushioning Gel Memory – Sidas Semelles Active Pro – Meindl  Semelles 3Feet Outdoor Low – Sidas

Découvrez tous nos soins du pied sur snowleader.com ! 

CHOISIR LA BONNE CHAUSSURE POUR SON PIED 

On espère ne pas vous avoir trop effrayé jusque-là en vous listant quasiment tous ces petits détails à surveiller afin d’éviter nombre de désagréments ! Dans tous les cas, rassurez-vous, la meilleure solution pour éviter ces tracas, c’est de choisir LA bonne chaussure pour vous. Et sur ce point-là, on peut vraiment vous aider.

Trouver la chaussure qui vous permettra de rallier Calenzana à Conca sans encombres va dépendre de plusieurs facteurs : le nombre de jours durant lequel vous allez marcher, le rythme auquel vous progresserez, votre morphologie, et enfin, votre type de pied.

En effet, il existe différents types de pieds (fin, plat, voûté, large, etc). Certaines marques sont connues pour avoir un « chaussant » plutôt large ou plutôt fin. Prenez conseil auprès du vendeur de votre boutique Snowleader préférée ou de notre hotline pour cela. Dans le cas où votre pied est fin et qu’aucune chaussure ne semble vous convenir parfaitement, les semelles orthopédiques sont une solution incontournable.

Venons-en au programme de votre GR®20…

DES CHAUSSURES POUR UN  GR®20 EN 3 À 5 JOURS 

  • Si vous le prévoyez en 3 à 5 jours, une chaussure de trail, robuste et crantée sera à privilégier. Le ratio confort/sécurité sera le facteur déterminant de votre choix. Choisissez une chaussure dans laquelle vous êtes stable. Méfiez-vous particulièrement de l’adage qui voudrait privilégier beaucoup d’amorti. Cela pourrait entrainer une instabilité potentielle, car votre corps va chercher à compenser ; d’où des risques d’entorses de la cheville, par exemple. Attention également aux chaussures trop légères. Au fil des heures, une chaussure « light » est moins adaptée ; on ressent davantage le terrain à travers la semelle. Mieux vaut partir avec quelques grammes en plus à chaque pied plutôt que se voir trop optimiste !

 

speed goat hoka fresh foam la sportiva
Speedgoat 2 – Hoka One One Fresh Foam Hierro V3 – New balance Akasha – La Sportiva

 

Retrouvez toutes nos chaussures de trail sur snowleader.com! 

DES CHAUSSURES POUR UN GR®20 EN 8 À 10 JOURs

Sur un GR®20 « sportif » en 8 à 10 jours, nous vous recommandons de partir sur une chaussure intermédiaire entre la pratique trail et la grosse chaussure de montagne. Beaucoup de marques proposent, dans leur gamme, des chaussures dites « d’approche » (Ex : Salewa, Merrell). Certains modèles, dotés d’une membrane GORE-TEX® apporteront un surplus de confort pour vos pieds. La membrane évacuera mieux l’humidité due à la transpiration et maintiendra vos pieds au sec en cas de pluie.

Le choix de modèles « fast hiking » est également intéressant (Ex : Salomon XA Pro 3D GTX) car doté d’un bon dynamisme, d’une certaine souplesse, mais aussi de protection. Vous allez marcher à bon rythme durant cette dizaine de jours et une chaussure montante pourrait être limitante par moments, voire gênante dans l’amplitude de vos pas. À noter que vos semelles vont être mises à rude épreuve sur les sentiers corses, le rocher étant parfois particulièrement « saillant ». On a déjà vu des semelles finir en lambeaux au bout de quelques étapes ! Une semelle dotée de la gomme VIBRAM® peut être un gage d’une meilleure durabilité.

 

 

salomon XA pro bleu homme

 

scarpa
Konseal FL – Arc'teryx Salomon XA 3D Pro GTX  Zodiac Lake Blue – Scarpa

 

DES CHAUSSURES POUR UN GR®20 EN 15 JOURS

 

Enfin, si votre programme table sur le GR®20 en une quinzaine de jours et autant d’étapes, la chaussure de randonnée « haute » sera alors votre meilleure alliée. La tige haute de la chaussure est moins adaptée à une marche rapide, mais elle apporte davantage de confort, de protection et de sécurité ; autant de caractéristiques qui sont loin d’être négligeables si vous n’êtes pas un montagnard chevronné. Pour ce type de chaussures, les vertus de la technologie GORE-TEX® sont d’autant plus probantes. Votre pied aura besoin de rester au sec dans ces chaussures hautes qui peuvent générer davantage de transpiration ou de rétention d’eau, en cas de pluie.

De nombreuses marques proposent d’excellentes chaussures de rando (Ex : Meindl, Asolo). On parle ici bien de chaussures de randonnée et pas d’alpinisme. Veillez à ne pas lester vos pieds inutilement en misant sur un surplus de protection 😉

millet high route salewa MS MTN Trainer Mid GTX
High Route GTX – Millet  LitePeak GTX – Meindl MTN Trainer Mid GTX – Salewa

Retrouvz toutes nos chaussures de randonnée sur snowleader.com! 

Ah, on allait oublier ! N’oubliez pas de choisir vos chaussettes avec autant d’attention que pour les chaussures. Elles seront en contact direct de votre peau et peuvent être responsables d’ampoules si une couture frotte de manière répétée. Autre point important, il serait dommage d’avoir la chaussure la plus respirante qui soit si vous avez des chaussettes qui n’évacuent pas l’humidité ! Donc les points à surveiller pour les chaussettes :

  • Sans coutures, sinon gare aux ampoules
  • Avec des zones de « renfort » aux endroits du pied qui frottent le plus dans la chaussure. Ex : talon, métatarses.
  • Évacuant bien l’humidité, pour un séchage rapide.
  • Évitez le synthétique

 

zanzar meru chaussettes

 

 

quest salomon chaussettes

 

 

chaussettes double mid

 

Chaussettes de randonnée Zanzar Socks – Meru Chaussettes de randonnée Quest Mid – Salomon Chaussettes de randonnée Double Mid – X-Socks

Les chaussettes « techniques » coûtent parfois entre 15 et 20€, mais c’est un investissement très rentable, croyez-nous.

Découvrez toutes nos chaussettes de randonnée sur snowleader.com! 

 

Voilà, vous savez à peu près tout ce qu’il y a à savoir pour réaliser l’un des plus beaux sentiers au monde en étant bien dans vos baskets (ou vos chaussures de rando).

S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire. Bonne rando ! 

 

Voici quelques articles qui pourraient vous plaire: 

sac à dos preparation quotidienne GR20