Le kit indispensable du freerider

par Baptiste Leprince

 

Notre ambassadeur Baptiste Leprince vous présence sa wishlist de Noël ! Découvrez les produits indispensables qu'il conseille pour vos sorties freeride. Ski, sécurité, textile… tout le matos mais pas que ! Testés et approuvés par Baptiste, voici les produits qu'il conseille et que vous pouvez retrouver sur Snowleader.

 

Vous ne connaissez pas encore Baptiste? c'est notre ambassadeur pour cet hiver avec Millet, voici une petite bio :

baptiste-bioSalut c’est Baptiste !
J’ai 24 ans et suis originaire de Grenoble, ville dans laquelle je vis et étudie. À côté de mes études j’adore profiter de la montagne, aller skier ou simplement courir après ou entre les cours, c’est mon kiffe.
Depuis plusieurs saisons je fais des vidéos de ski. À la base c’était pour m’amuser avec les potes puis ça a pris plus d’ampleur. Il faut croire qu’on est tombé à la bonne époque parce que sans Facebook vous ne seriez pas en train de lire cet article… effectivement c’est grace aux réseaux sociaux qu’on a réussi à développer notre collectif. Personnellement ce qui me plaît dans la démarche c’est de transmettre le goût de la montagne, mais aussi de pouvoir la partager avec ceux qui n’ont pas l’occasion d’y mettre les pieds fréquemment. Souvent on me dit « quand on regarde tes vidéos on a l’impression de t’accompagner, de faire partie du groupe… », c’est à ce moment là que je sens que mon travail sert à quelque chose.
J’espère qu’en faisant un tour sur zapiks ou sur mon facebook vous aurez envie de rejoindre les montagnes, ou simplement de vous évader ! Pour les curieux à la fin de l’article vous trouverez mon self édit 2015 ;-).
Mais bon d’ici à ce que la neige tombe il faut déjà se pencher sur son matos. Revoir si on a tout ce qu’il faut. Je vous propose donc une petite sélection des produits ‘freeride’ que je porte (et que je connais bien) pour que vous aussi vous puissiez trouver chaussure à vos pieds… prenez ça comme une wish list de Noël. Bonnes trouvailles ! 

 

SKI

Louer son matos c'est sympa mais quand on monte un peu trop souvent ça finit par coûter cher… et puis les sensations sont tellement différentes lorsqu'on skie tout le temps avec le même matériel, son matériel !

Cham 117 Dynastar
 
XT 130 freetour Lange Pivot 14 Dual WTR Look Mallette fartage

Skis Cham 2.0 117 Dynastar : C’est large et c’est pour ça qu’ils sont cool ! Vous pourrez toujours essayer de faire du buzz avec une photo le tuba dans la bouche mais une chose est sûr vous n’allez pas vous noyer avec ces skis !

Chaussures XT 130 Freetour LangeEt si une seule et même chaussure pouvait vous permettre de faire du ski alpin et du ski de randonnée ? Les nouvelles Lange répondent aux exigences de rigidité et de précision que demande la pratique alpine sur une fixation ‘normale’, cependant elles n’enlèvent rien au confort du mode marche sur les fixations à inserts ‘low tech’. À la descente on aura donc les mêmes sensations alors que l’on a deux paire de skis différentes. Plus besoin de se réadapter à chaque fois.

Pour ceux qui avaient essayé l’ancien model débrayable de Lange (les XT), au niveau de la montée ça n’a plus rien à voir, on parle vraiment de confort lorsqu’on marche comme lorqu’on skie. Et puis surtout, pas besoin de manger du tofu, ces nouvelles pompes sont déjà bien assez légères !

Conseil : avec ces types chaussures vérifiez bien que vos fix sont normées WTR sinon ça ne fonctionnera pas ! 

Fixations Pivot 14 Dual WTR Look :  Pour finir sur le pack ski il vous faudra des fixations. Quand j’ai commencé le freeride, avec mon petit budget je me suis dit « je vais acheter des skis superbes et prendre les fixations les moins chères ». C’était pas une bonne idée et on m’a vite conseillé de prendre des fix’ et des skis de la même gamme. Mes potes à l’époque avaient bien raison et m’ont certainement évité d’avoir à apprendre de mes erreurs. Pour ceux qui auraient un budget plus serré les SPX 12 Dual WTR sont tout aussi bien même s’il n’y a pas l‘effet pivot de la talonnière.

Conseil : faites attention à ce que la taille du frein des fixations corresponde à votre largeur de ski – exemple, si vous prenez des Cham 117 avec une Pivot 14, il faut qu’elle ait un frein de 130 mm. Cham 107 avec P14 de 115mm. 

Mallette de fartage Snowleader :  Fartez vos ski il vous en seront reconnaissants 😉 !

 

TEXTILE

Côté textile il y a de plus en plus de choix. Le matériel s'adapte et se segmente en fonction des différentes pratiques qui naissent ou se développent en montagne. Les vestes de ski alpinisme, de freeride, de trail ou de trekking n'ont pas du tout les mêmes caractéristiques. A chaque pratique son objet fétiche, faites le bon choix ! 

Smithers jacket Millet Grizzly bee loft polaire Buff Snowleader
Smithers pant Millet C wool pant Millet Tshirt OH la vache Snowleader

Veste Smithers et pantalon Smithers Millet : Si vous êtes freerider c’est que vous êtes quelqu’un d’actif. Vous aurez besoin d’une veste un peu plus souple et surtout plus respirante. La Smithers et sa membrane DRYEDGE répond parfaitement à cette problématique ; ‘globalement chaude mais respirante’.

Conseil : si vous essayez des produits au magasin snowleader gardez à l’esprit qu’en montagne vous porterez comme couche chaude des vêtements épais sur vous. Si vous êtes en t-shirt lors de l’essayage pensez à garder de l’espace pour toutes ses couches supplémentaires. Si vous achetez en ligne jetez un oeil au guide des tailles pour ne pas la jouer « Charly Chaplin » Grille de taille Millet

Polaire Grizzly Millet Justement on en parlait avant. Les couches intermédiaires sont celles qui prennent le plus de place. J’ai préféré choisir une polaire plutôt qu’une doudoune pour le côté respirant. Même si les doudounes sont très confortables, dès que la plume est mouillée vous n’avez plus de sensation de chaleur. Dans le cas inverse, à l’effort une polaire aura un plus grand jeu thermique lorsqu’elle s’humidifie. 

Sous vêtement technique C-wool Millet : Toujours pour garder de la chaleur, oubliez votre t-shirt en coton et laissez-le à la maison ! Favorisez un ensemble t-shirt pantalon technique, qui, comme la polaire, jouera son rôle thermique et vous gardera au chaud toute la journée. 50% laine, 50% synthétique. L’intérêt de la laine c’est que même mouillée elle est encore capable de nous tenir au chaud. Côté synthétique c’est la rapidité de séchage qui est intéressante.

Buff SnowleaderLes Cagoules c’est pas très sexy mais pendant une journée de poudreuse un tour de cou évitera de se geler la peau à cause des face shots. Les face shots c’est quoi ? Allez vous faire plaisir dans 50cm de poudre bien légère, on en reparle après !

T-shirt Snowleader : Parce qu’un t-shirt sec en après ski il n’y a rien de mieux ! On a dit de laisser le t-shirt à la maison mais changez vous rapidement après une bonne journée pour éviter d’attraper froid. Promis ce t-shirt sec ne sera pas vache avec vous ! Et en plus il est vachement chouette non ?

PROTECTION

Casque, masque, dorsale..ça fait partit des incontournables. Sortez couvert, c'est pas la première fois que vous l'entendez non?

Capture d’écran 2017-01-13 à 10.02.24 Casque Symbios Julbo Protector Vest Evoc
Lunettes Vermont Julbo

Masque Aerospace JulboC’est pas moi qui l’ai dit mais Victor Galuchot (Bon appetit ski) : « ça nous est déjà tous arrivé : tu fais un super run en te mettant 1000 m dans les pattes d'un coup et trop content, tu montes vite dans la cabine pour recommencer. Là, tu crèves de chaud et t’oublies d’enlever ton masque : t'es baisé pour le prochain run ». Voilà tout est dit ! L’innovation c’est ce masque avec une super option de ventilation. Pratique pour évacuer l’humidité lors des petites montées, des longues traversées ou simplement dans les oeufs comme le dit bien Victor. La déclinaison ‘Airflux’ est en fait partie sur le même masque, c’est simplement les verres qui changent. En effet, sur cette version moins chère les vitres ne sont plus photochromiques. Ce qui signifie que les verres changent de couleur en fonction de la luminosité du soleil. 

Lunettes Vermont JulboParce qu’en montagne le style ça compte ! De la neige aux festivals en passant par la plage, ces lunettes sont plutôt appréciées. Perso c’est mes lunettes préférées ! Par contre, attention c’est un verre catégorie 4, on ne peut pas conduire avec… pas grave, Julbo a décliné le modèle avec des versions encore plus stylées et des indices de verres moins forts. 

Casque Symbios JulboOn connait tous Schumacher… en hors piste les cailloux, ne sont jamais bien loin. Si vous ne voulez pas vous faire une ‘Schumarade’ (terme à proposer au Larousse 2017), portez un casque ! 

Dorsale EvocAu ski il y en a qui tombent en amour et d’autres qui tombent sur le dos. Pour ceux qui sont déjà accompagnés, au cas ou, prenez vous une petite dorsale. 

 

SECURITE

Habillé, skis aux pieds, il ne faut pas oublier l'essentiel. Sans quoi on est en faite pas grand chose en montagne. Le matos de sécu c'est ce qui vous permettra d'être mieux protégé et d'avoir une meilleure réactivité face aux aléas que l'on renconter là haut.

pack dva pieps Sac airbag Millet Ars Frontale Myo Petzl
Couverture de survie Arva

DVA Pieps : Si vous souhaitez vous mettre au freeride alors c’est un pack complet dans lequel il faut investir. Le DVA, la pelle, ou la sonde ne valent rien séparément. Certains pensent que porter son DVA seul est suffisant mais ce n’est pas le cas. Mais bon dans une certaine mesure si c’est vous qui êtes pris dans une avalanche, la pelle et la sonde ne vous serviront à rien c’est vrai… seulement, si c’est vous qui êtes au dessus de l’avalanche et votre ami disparu sous la neige avec la pelle et la sonde, comment allez vous faire… ?

Pour ma part, après un tour sur internet où j’ai trouvé un test comparatif objectif (non sponsorisé, explication du test, test comparatif ).
D’après l’article je partirais sur le DSP PRO, ou le DSP SPORT qui, semble-t-il ne sont pas influencés par les ondes des smartphones à proximité (wifi, bluetooth, etc…). Comme on skie plus ou moins tous avec notre téléphone à proximité du DVA, j’aurai tendance à dire que c’est un paramètre primordial à prendre en compte pour être en sécurité. 

Sac airbag Millet ARS : Le sac airbag sur lequel on tire sur une poignée lorsqu’on est pris dans une avalanche pour qu’un ballon se gonfle au dessus du sac et nous permette, dans 90% des cas, de rester au dessus de l’avalanche. C’est le même principe qu’un bol avec des grosses et des petites billes. Secouez le, les petites billes tombent vers le fond du bol. Avec un sac airbag c’est vous la grosse bille. Sans, j’espère que vous êtes fan de p’tit dèj ! OUI, ces sacs sont chers ! Mais ‘tout’ le monde s’achète un iPhone à 700 euros, alors pourquoi pas un sac qui peut vous sauver la vie si c’est le même prix ? 

20 ou 30 litres vous avez le choix. ça dépend de ce que vous avez besoin de mettre dans votre sac. Pour les freerandonneurs, partez plutôt sur 30 litres, vous éviterez de forcer sur les coutures et surtout serez moins tentés de laisser une couche chaude à la maison juste pour avoir la place d’emmener un sandwich. 

Couverture de survieUn jour un de mes meilleurs potes s’est éclaté devant nous. Inconscient mais surtout immobile on s’est retrouvé comme des c*** là à attendre les secours dans une pente sans soleil. Il faisait super froid pour nous, et trop froid pour notre pote ! Si on avait eu une couv’ de survie il ne serait pas arrivé dans un tel stade d’hypothermie à l’hôpital. Comme le pack DVA la couv’ de survie permet de venir en aide aux personnes autour de soi. ​

Frontale Myo Petzl :  Vous n’êtes jamais rentré de nuit de votre sortie à ski ?? C’est un truc à faire c’est trop génial ! Mais faites-le seulement si vous connaissez le chemin par cœur. Et puis de toutes façons une frontale ça peut toujours servir s’il arrive quoi que ce soit ! Pour moi ça fait partie du matos indispensable… 

Conseil sécu : dans mon sac j’ai une petite poche dans laquelle je dispose quelques petites choses que je ne sors qu’en cas d’urgence. On trouvera :

– une couv’ de survie,
– des dolipranes,
– une bougie [on peu s’abriter sous la couverture de survie et allumer la bougie, mine de rien ça fournit toujours beaucoup de chaleur],
– un briquet sinon vous l’allumez comment la bougie, je précise, c’est un briquet non fumeur !
– du papier toilette (on dirait pas mais des fois ça sert !)
– et surtout ma carte d’assurance montagne.

Pour être sûr que tout soit en état lorsque j’en ai besoin le tout est contenu dans un sac congélation. Comme ça mes affaires d’urgences sont à l’abri de l’humidité. 

 

PREVENIR LA FRINGALE

 

 

 

 

 

reblochon opinel Capture d’écran 2017-01-13 à 10.06.35

Le Reblochon : Bien manger c’est préserver son capital énergétique, c’est vrai c’est marqué sur mes céréales le matin ! Un petit rebloch’ dans le sac et vous passerez à côté des fringales. Par contre si vous voulez pouvoir draguer les filles sur les remontées, pensez à le mettre dans un sac congélation histoire de ne pas embaumer les bulles avec vos odeurs de savoyard en rut ! 

L'Opinel : Parce que vous comptiez le couper avec les dents le Rebloch’ ? 

 

EMBARQUER LES SOUVENIRS

Go Pro 4 : L’outil ‘indispensable’, en tous cas pour ceux qui veulent ramener des belles images chez eux ou pour ceux qui n’ont pas une tête assez bien faite pour garder tous ces souvenirs en tête ! La nouvelle très haute résolution 4K permet de réaliser de superbes vidéos et d'établir un niveau d'immersion inégalé. 

 

Pensez à la carte mémoire… 32go devraient suffire (sauf si vous n’emmenez pas votre ordinateur en vacances). 

 

Voilà j’espère que cet article a pu vous éclairer un peu dans votre choix de matériel freeride.

C’est vrai que si l’on additionne tous les produits le chiffre peut paraître impressionnant, mais l’idée ici n’est pas d’acheter tout ça en un seul Noël. Avant d’être sponsorisé j’ai mis plus de 4 ans pour avoir mon matériel à 100%. J’ai commencé par les skis, les fixations et le matos de sécu (DVA + pelle + sonde), à mon sens c’est ce dans quoi il faut investir en premier.

Le reste est venu après, voir bien après… à vous de faire votre choix intelligemment et surtout de choisir du matériel en fonction de votre pratique.
N’oubliez pas que le ski c’est pour ce faire plaisir et surtout gardez en tête que ce n’est pas le matériel qui fait le rider mais bien le rider qui fait de son matériel quelque chose qui lui ressemble.


À plus, et joyeuses pâques heu JOYEUX NOËL !!