mont-blanc:préparer l’ascension

Passionné de montagne, vous en rêvez depuis toujours: gravir le Mont Blanc

Aujourd'hui, notre ambassadeur de la Rebloch'Team, athlète Petzl et guide de haute montagne, Mathis Dumas, vous donne ses conseils pour gravir ce sommet légendaire. 

Sommaire: 

À 4 810 mètres, le sommet du Mont Blanc reste une ascension qui se prépare: on s'informe, on s’entraine et on s’équipe.

La maîtrise des techniques et la connaissance de la montagne requièrent du temps, on accepte de prendre des risques, le tout est de savoir les réduire au maximum.

L’idéal est d’avoir déjà parcouru plusieurs courses d’entrainement comme l’aiguille du Tour, l'Aiguille de la Bérangère, ou encore le Grand Paradis.

 

LES PRÉCONISATIONS D'AVANT ASCENSION

Source: Petzl.com

  • Préparez votre course avec précision

Renseignez-vous sur la météo et les conditions de la course projetée: les difficultés peuvent être très différentes en fonction des conditions.

Repérez la montée et la descente. Votre cordée est-elle prête pour une course de cette difficulté ? 

Êtes-vous suffisamment bien acclimaté à l'altitude?

  • Emportez un matériel adapté

Le poids est l'ennemi numéro un en alpinisme.

Prévoyez le matériel adapté à la course et aux conditions.

Prévoyez un équipement dédié à une retraite ou au secours.

Toujours avoir une carte, boussole, altimètre et une lampe frontale

(Voir la liste du matériel conseillé)

  • Adaptez votre assurage à votre progression 

Être rapide dans un itinéraire technique est essentiel.

Les membres de la cordée progressent simultanément, corde tendue. Apprenez à exploiter les opportunités rapides et fiables d'assurage qu'offrent le terrain (en se protégeant avec un coinceur ou autour d'un becquet). 

Dans les passages difficiles, prenez le temps de bien vous protéger et d'assurer votre compagnon. Anticipez les points d'assurage en fonction des difficultés à venir de l'itinéraire.

(Voir les conseils pour une cordée réussie

  • Savoir renoncer

Pendant la course, gardez en mémoire quatre facteurs importants: l'humain, les conditions, le terrain et le temps

En cas de difficulté, ces quatre facteurs doivent vous permettre de décider de continuer votre ascension ou non. 

  • Restez concentrés et organisés 

Restez concentrés dans les passages faciles de la descente. Une fois arrivé au sommet, vous n'avez fait que 50% du travail

Garder un sac à dos bien rangé vous permettra de trouver facilement ce que vous chercherez au moment venu (nourriture, hydratation, équipement technique…).

Ne vous regroupez pas dans des zones à risques, et tentez d'y rester le moins de temps possible. 

Préconisations d'avant ascension – Source: Petzl.com

Ascension du Mont-Blanc: le matériel conseillé

1. Sous-vêtements thermiques:

2. Veste Gore-Tex et pantalon Gore-Tex

3. Bonnet chaud

4. Trois paires de Gants

5. Deux paires de chaussettes de ski

6. Sac à dos (25L et +)

7. Basket d’approche Scarpa Atom Evo OD avec guêtre

chaussures alpinisme scarpa phantom tech avec guetres

8.Chaussure d’alpinisme Scarpa Phantom Tech avec guêtre

9. Bâtons télescopiques (125cm)

10. Corde 30m

11. Cordelette de 5m pour moufflage

12. Matériel Technique (baudrier, crampons, sangles, crochet Abalakov, mousquetons à vis, broches, micro traction…)

équipement d'alpinisme Petzl

13. Masque de Ski

14. Lampe frontale (300 lumens minimum)

15.Batterie portable / montre outdoor GPS/Alitmètre

16. Crème solaire Protection 30 FPS

17. Casque d'escalade / alpinisme

18. Piolet d'alpinisme (environ 60cm)

19. Gopro 6 avec Stick X-stories

20. Trousse de secours

Matériel photo + smartphone avec l’app Iphigénie (cartographie).

L'ASCENSION DU MONT-BLANCtopo mont blanc

Topo Mont-Blanc – Source: Camp to Camp

 

C'est parti pour la conquête du Mont Blanc !

L'ascension du Mont-blanc par voie normale (via le Gouter) se déroule en plusieurs étapes

1er jour: Nid d'Aigle jusqu'au Gouter: 4h30/5h:

– Nid d'Aigle jusqu'au refuge de Tête Rousse: 2h/2h30.

– Refuge de Tête Rousse jusqu'au Refuge du gouter: 2h30/3h.

2ème jour: Refuge du Gouter jusqu'au sommet du Mont-Blanc: 4/5h.

Descente

– Sommet du Mont-Blanc jusqu'au Gouter: 3h.

– Gouter jusqu'au Nid d'Aigle: 4h.

1er jour: Nid d'Aigle – Refuge du Gouter (5H)

Tout d'abord, prenez le train jusqu’au Nid d’Aigle depuis le Fayet ou Bellevue – Les Houches. 

Tramway du Mont-Blanc 

La première section du Nid d’Aigle jusqu’au refuge de Tête Rousse (3187m) ne présente pas ou peu de risque: le chemin est sec la plupart du temps jusqu’à Tête Rousse, l’encordement n’est donc pas souvent nécessaire.

On monte généralement en baskets et tenue légère jusqu’au refuge, où l’on peut laisser ses baskets et vêtements de rando dans un casier.

Il faut compter environ deux heures pour rejoindre le refuge de la Tête Rousse (+815m). 

Refuge de Tête Rousse 

Depuis le Refuge de Tête, l’équipement change: c'est tenue d’alpinisme obligatoire (grosses chaussures, baudrier, casque, corde…).

 

 

 

 

Source: Petzl.com

Le leader adapte la longueur de corde à la difficulté du terrain et se place toujours en amont

 

La montée jusqu’au refuge du Gouter présente de nombreux risques, le premier est le couloir du Gouter, dans lequel ont lieu deux tiers des accidents pendant l'ascension du Mont Blanc, dûs à des chutes de pierres.

Même s’il n’existe pas de règle en la matière, il préférable de le passer tôt le matin, car l’effet du regèle durant la nuit stabilise un peu les pierres au sommet du couloir. 

Un câble traverse le couloir, si le câble n’est pas trop éloigné de la trace, il est possible de s'attacher sur le câble, en laissant 15/20m de corde entre chaque personne.

Le couloir du Gouter

Sinon, il faut opter pour un encordement court (environ 2 mètres) avec des anneaux de corde en main. 

Si des pierres débaroulent dans le couloir lorsque vous évoluez dedans, tournez le dos au couloir, le sac à dos ferra une bonne protection, évitez de trop regarder vers le haut au cas où une pierre vous arrive sur la tête…

La suite de l’ascension est une alternance d’escalade sur arêtes rocheuses ou d’escalade à l’aide de câbles.

Il est conseillé de rester le plus possible le long de l’arête pour éviter les chutes de pierres.

 

Tout le long de l’arête un encordement court (3/4m max) est recommandé entre vous, avec les anneaux de buste verrouillés, gants en cuir conseillés pour les câbles qui s’effilent.

Compter environ 2h30 (+600m).

Fin de la première journée une fois arrivée au refuge du Gouter (3800m) – Généralement en début d’après-midi.

Refuge du Gouter – Alt. 3812m

2ème jour: Refuge du Gouter – Sommet du Mont-Blanc (4H30/5H)

Après une courte nuit au refuge, départ vers 2/3h du matin, on s’équipe chaudement pour partir en direction du Dôme du Gouter (4304m + 500m 1h30),

Encordement long (15-20m), anneaux de buste libre.

Attention: présence de crevasses et ponts de neige.

Une fois au Dôme du Gouter on prend la direction de l’Abri Vallot (2h depuis le Refuge du Gouter – Alt. 4363m). 

Abris Vallot – Alt. 4363m

On laisse les bâtons à l’Abri Vallot, on sort la grosse doudoune pour l’Arête des Bosses, encordement court 2-3 m, piolet en main, la progression est lente à cause de l’altitude. 

Il faut deux heures de Vallot jusqu'au sommet du Mont Blanc +500m – Alt. 4810m.   

Sommet du Mont-Blanc – Alt. 4810m.

Les techniques d’encordement pour la descente restent les mêmes, la personne la plus aguerrie ou la plus en forme physiquement doit toujours être devant à la montée et derrière à la descente. La descente doit s’effectuer tôt dans la journée (avant midi), pour passer le couloir du Gouter en sécurité.   

 

QUELQUES CONSEILS POUR UNE CORDÉE RÉUSSIE 

Les conseils techniques s'appliquent pour une cordée autonome de deux personnes ayant déjà une connaissance du milieu montagnard, et ayant suivi des formations d’alpinisme.

Les membres de la cordée doivent avancer à la même allure et ne pas prendre d'anneaux à la main de manière à garder la corde tendue et évoluer en toute sécurité.

Source: Petzl.com

Si la corde est détendue et que l'un des membres de la cordée tombe dans un crevasse, la victime de la chute va prendre de la vitesse, son coéquipier ne pourra pas la stopper et risque d’être également entraîné dans la crevasse.

 

Source: Petzl.com

 

 

Voici la manip' à réaliser en cas de chute d'un partenaire dans une crevasse.

Source: Petzl.com

C'était les conseils d'équipement et d'ascension du Mont-Blanc par notre ambassadeur de la Rebloch'Team, Mathis Dumas. 

On espère que ces conseils vous seront utiles, n'hésitez pas à poser vos questions en commentaire! 

 

Découvrez les aventures des autres membres de la Rebloch'Team

expedition alaska reblochvan en slovenie

 

Sources images et documents Mathis Dumas Photography et Petzl.com.