Vous connaissez l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. S’il vaut mieux préparer ses pieds en amont du « chemin le plus dur d’Europe », c’est avant tout pour éviter qu’une ampoule, un échauffement ou qu’une toute autre douleur ne viennent compromettre votre arrivée à Conca.