Aller au contenu

L’expérience géorgienne

Alex Chambet, ambassadeur de notre Rebloch’team et réalisateur de films outdoor, est parti dans la lointaine Géorgie en février dernier avant que la crise du Covid ne bloque toutes les frontières. Avec ses amis, les Shreddy Boys, ils sont partis à la découverte de ce pays peu connu et des montagnes du Caucase et en on fait un film nommé : l’expérience Géorgienne. 

shreddy boy
  pierricjoulot
(A gauche Adrien Ninin, Virgile Hernicot et Fabien Benoist au centre et Alex Chambet à droite) 

Déjà, pourquoi la Géorgie ? C’est loin, c’est difficile d’accès, ils ne parlent pas français… Leur but était de partir à l’aventure, dans l’inconnu, hors de leur zone de confort. Et pour ça, rien de tel que 2 semaines de road trip à travers le Caucase !

Rien que le voyage pour arriver sur place mériterait un article à part entière. Départ de l’aéroport de Genève à 13h le vendredi, arrivée au premier spot, Mestia, le samedi à 20h. Entre temps, 2 vols, 7h d’escale, 12h de voiture, un aquaplaning sur l’autoroute, un 4×4 qui était pas 4×4 du tout et la découverte de la Chacha (retenez bien ce nom, il ressortira souvent).

Situé au Nord-Ouest du pays, le petit village de Mestia est blotti dans le Caucase et entouré d’impressionnants sommets (Tetnuldi – 4858m, Ushba – 4710m…)
Le dépaysement est intense, on est pas dans les Aravis ici ! Les départs en rando se font à -25°C, les montagnes qui les entourent dépassent l’altitude du Mont Blanc, beaucoup de vallées intérieures sont vierges de toute trace humaine, la neige et la glace sont omniprésentes, ils ont ressenti une certaine sérénité là-bas.

Hélas la stabilité du manteau neigeux étant plus que médiocre, ils se sont contentés de pentes à 30°. C’est frustrant en voyant le potentiel de l’endroit. Mais le choix de la sécurité s’avéra payant, le 2ème jour une avalanche emporta deux personnes et en laissa une blessée sur une pente à quelques centaines de mètres de la où ils skiaient. Loin de se laisser abattre, ils découvrent la Chacha, l’alcool local fait à base de marc de raisin. Celui qui leur été servi oscillait entre 40° et 65°. Autant dire que ça devait réveiller avant de mettre les peaux ! 

Lassés par les conditions risquées à Mestia, ils décident de partir au centre du pays dans le petit Caucase, à Bakuriani. Encore une fois, rien que le voyage pour y aller mériterait un article à lui tout seul… Tempête de neige, routes coupées, accident de la route (sans gravité, Alex a loupé un virage et il est allé faire un bisou à la voiture d’en face, un peu de tôle froissée et un phare cassé), passage au commissariat local… Bref après 15h de voyage ils arrivent au 2ème spot : la station de Bakuriani.

Le dépaysement est moindre, ce village ressemble en tout point aux stations qu’il existe en France. Télésièges débrayables, après-ski, bars… Coup de chance pour eux (ou bon flair), l’endroit habituellement assez sec venait de prendre 80cm de neige le jour de leur arrivée. Pendant 3 jours, ils ont pu dégusté matin, midi et soir une poudreuse de cinéma !

Le temps avance et cela fait maintenant 8 jours qu’ils sont sur place. 3 de leurs compères partent, Alex et Pierric se retrouvent seuls pour le dernier spot à la frontière russe : Stepantsminda. Pour une fois, le voyage s’est bien déroulé (ce qui vaut le coup d’être noté !). Sur place, ils en prennent plein les yeux. Blottis au pied du Kazbek (5033m), ils passent 3 jours à Stepantsminda dans une ambiance presque spirituelle. Seuls au monde, ils font la trace à quasi chacune de leurs sorties.

Ils avaient pour but de skier le Kazbek, mais il était couvert de glace. Tant pis, ils en ont pris plein les yeux, c’est pas tous les jours qu’on peut voir un sommet à plus de 5000 mètres !

La poudreuse n’était pas au rendez-vous à cause du temps plus sec qui y régnait, ce qui leur a permis de skier quelques lignes et couloirs intéressants. C’était une forme d’accomplissement de pouvoir faire ces lignes. La frustration des premiers jours à cause des conditions compliquées pouvait enfin s’en aller.

En résumé, la Géorgie est un pays incroyable. Les gens sont hospitaliers et accueillants, les montagnes sont magnifiques, on y mange et boit bien… Ils ont eu l’impression d’avoir fait que 1% de ce qui est possible dans ce pays. Dépaysement total

Retrouvez le film dès maintenant sur le lien ⬇️

Pin It on Pinterest